Outils du site


Roland Oldham est décédé

L'association Moruroa e Tatou dans le même combat que l'AVEN en Polynésie


Roland Oldham




          PAPEETE, le 16 mars 2019. Roland Oldham est décédé des suites d'une longue maladie dans la nuit de vendredi à samedi.
     Le président de l'association Moruroa e Tatou avait 68 ans. Il était l'une des grandes figures polynésiennes de la défense
     des victimes et des travailleurs du nucléaire.


           C'est l'un des plus fervents défenseurs des victimes du nucléaire en Polynésie qui s'en est allé. Souffrant d'une longue
     maladie, Roland Oldham est mort dans la nuit de vendredi à samedi des suites d'un cancer. Après les disparitions de John
     Doom en 2016 et Bruno Barrillot en 2017, l'association Moruroa e Tatou est de nouveau endeuillée avec le décès de Roland
     Oldham. Président historique de Moruroa e Tatou, Roland Oldham avait fait de la défense des victimes et des travailleurs
    des essais nucléaires, le combat de sa vie.


    Le petit-fils de Te Arapo

           Né en 1950 à Papeete, Roland Oldham était le petit-fils du conteur de mythes et légendes polynésiens Pouira ā Teauna,
     dit Te Arapo. Après avoir enseigné quelque temps en tant qu'instituteur à Moorea, Roland Oldham est parti vivre une
     expérience d'expatriation pendant plusieurs années en Nouvelle-Zélande puis en Australie. Au début des années 80,
     Roland Oldham revient en Polynésie et participe à la création de l'association Hiti Tau et milite au sein du syndicat
     polynésien A Tia i Mua.



     L'association Moruroa e Tatou créée en 2001

           Bien qu'il n'ait jamais été lui-même travailleur à Moruroa, Roland Oldham va prendre fait et cause pour la défense
     des victimes et des travailleurs des essais nucléaires. En 2001, il est l'un des fondateurs de l'association Moruroa e
     Tatou, ce militant dans l'âme va s'investir totalement pour cette cause qui deviendra le combat de sa vie.
     Inlassablement, il va lutter pour la reconnaissance des conséquences des essais nucléaires sur la santé des
     travailleurs et des populations, qui ont eu lieu en Polynésie française entre 1966-1996 à Moruroa et à Fangataufa.


     Passionné de blues

           Ce militant engagé pour la reconnaissance et l'indemnisation des victimes des essais nucléaires était également un
     artiste confirmé. Passionné par la musique et surtout le blues, Roland Oldham était un guitariste confirmé. Il aimait jouer et
     chanter avec les membres de son groupe, répondant au nom symbolique d'Atomic blues. son corps sera exposé à la mairie
     de Papeete lundi à partir de 9h30. L'inhumation est prévue mardi au cimetière d'Erima.




dece-de-roland-oldham.txt · Dernière modification: 2019/05/07 05:41 (modification externe)