Outils du site


Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

aven-accueil-pays-de-la-loire-article-2019-au-terme-d-un-combat-kafkaien-la-maladie-de-florence-bourel-irradiee-a-mururoa-n-est-plus-reconnue-colere [2019/10/26 16:26] (Version actuelle)
Ligne 1: Ligne 1:
 +<​html>​
 +<​head>​
 +<body style="​background-color:​ #​1590A5">​
 +</​body><​div style="​background:​ #​D8D8D8;"> ​
 +</​heard>​
 +</​html> ​
  
 +<​DROITE>​[[http://​www.aven.org/​aven-pays-de-la-loire-les-echos|Retour Page les echos du Pays de la Loire]]</​DROITE>​
 +
 +<​CLEAR>​
 +
 +<​DROITE>​[[http://​www.aven.org/​aven-accueil-pays-de-la-loire-compte-rendu-de-reunion-2014|Retour Page les réunions du Pays de la Loire]]</​DROITE>​
 +
 +====== Les articles de Presse du Pays de la Loire 2019 ======
 +===== Au terme d’un combat kafkaïen, la maladie de Florence Bourel, irradiée à Mururoa, n’est plus reconnue. Colère. =====
 +**Article de Presse Océan du 18 mars 2019**
 +
 +{{ :​wiki:​pays-de-loire:​img_6251.jpg?​350 |}}
 +
 +La rage et la détresse au bout du fil. Florence Bourel, 58 ans, avait beau pressentir le désastre à venir, le coup porté par la Cour d’appel d’Angers la blesse au plus profond de sa chair.
 +
 +Domiciliée à Sainte-Luce,​ l’ex-secrétaire au Commissariat à l’énergie atomique se bat « depuis 17 ans » pour faire reconnaître le préjudice qu’elle a subi après avoir assuré des missions dans l’atoll de Mururoa, en Polynésie, au début des années 80. Là même où la France a procédé à une centaine de tirs nucléaires. « Je ne voulais pas y aller, dit-elle. Mais mon employeur ne m’a pas laissé le choix. »
 +
 +**"La négation de ce qui m'est arrivé"​**
 +
 +Qui dit Mururoa dit lagon. La jeune femme, qui a alors 22 ans, emboîte le pas de ses collègues. « On nous mettait à disposition des planches à voile, on nous proposait de faire du ski nautique. Il n’y avait aucune interdiction. Une semaine après les tirs dans le lagon, nos responsables nous disaient qu’il n’y avait pas de risque, et qu’on pouvait se baigner. Les seules consignes énoncées, c’était de s’essuyer avec un paréo pour que le sable glisse sur la peau, de prendre une douche après la baignade et de ne pas manger de poisson ou des noix de coco. J’ai suivi chacune de ces recommandations à la lettre. »
 +
 +Florence Bourel tombe malade dès son retour en France. En 2002, elle est opérée d’un cancer de la thyroïde. Rapidement, sa pathologie est reconnue maladie professionnelle. Mais la Sécurité sociale fait appel. Au fil des expertises, la Lucéenne voit son taux d’incapacité permanente partielle (IPP) fondre comme neige au soleil. « À l’origine de la procédure, le taux d’IPP a été fixé à 80 %. Et là, la Cour d’appel d’Angers vient de le faire passer sous la barre des 25 %, seuil au-dessous duquel la reconnaissance de la maladie professionnelle n’est plus établie. Cette décision de justice, c’est la négation de ce qui m’est arrivé. »
 +
 +**
 +"​Colère folle"​**
 +
 +L’intéressée,​ qui se sent « abandonnée par l’État », se voit même sommée de rembourser 55 000 € sous 15 jours, fruit de la rente compensatoire qu’elle a perçue. « J’ai été opérée d’un cancer de la thyroïde, et je souffre d’une dizaine de maladies radio-induites. J’ai contaminé mes deux filles, et l’une de mes petits-enfants,​ seulement âgée de 5 mois, vient aussi de subir une opération pour être soignée d’une maladie radio-induite. Et voilà qu’on me dit : « Circulez, il n’y a rien à voir, votre cancer n’a rien à voir avec Mururoa. Cela me met dans une colère folle… »
 +
 +La Lucéenne ne baisse pas les bras, et va saisir le Comité d’indemnisation des victimes des essais nucléaires. « Moi, je peux me dire que j’ai fait ma vie. Mais avec cette décision de justice, on nous enlève, à ma famille et à moi-même, tout suivi médical spécifique. » 
 +
 +**
 +Contact:** Association des vétérans des essais nucléaires,​ section Loire-Atlantique et Vendée : aven44@laposte.net ​
 +
 +
 +
 +
 +<​DROITE>​[[http://​www.aven.org/​aven-acceuil|Retour Page d'​Accueil]]</​DROITE>​
 +
 +<​html><​br><​br></​html>​
aven-accueil-pays-de-la-loire-article-2019-au-terme-d-un-combat-kafkaien-la-maladie-de-florence-bourel-irradiee-a-mururoa-n-est-plus-reconnue-colere.txt · Dernière modification: 2019/10/26 16:26 (modification externe)